Obèse morbide il y a encore 5 ans, je pensais malgré mon surpoids manger bien, avoir une alimentation plutôt « hors du commun » et même si dans les yeux qui croisaient mon regard, j’entendais : « Qu’est-ce qu’elle doit bouffer celle-là ! », j’étais persuadée avoir une alimentation plutôt pas mal.

La malbouffe émotionnelle

Et dans les faits, c’était vrai. J’avais grossi non pas parce que je « bouffais » mal mais plutôt parce que je « bouffais » mes émotions sans m’en rendre compte. Comme une addicte à l’alcool ou à la drogue. S’il ne se passait rien émotionnellement, je provoquais une dispute pour être malheureuse, un désaccord pour crier ma voie et ma façon de m’assumer rebelle. J’étais restée rebelle dans ma tête et je l’assumais. Et si tu ne m’aimais pas parce que j’étais grosse et bien tant pis pour toi.
J’étais dans un mal être et dans une malbouffe émotionnelle.

Le bistouri au bout du tunnel

Malheureusement (ou heureusement) ce n’est pas en thérapie que j’ai trouvé mon équilibre mais dans le fait de me retrouver MOI, lorsque je n’avais plus mon surpoids pour me cacher, m’énerver, me camoufler.
Au fil des amas de graisse perdus, je me rendais compte que j’avais accumulé tellement de choses qu’il était maintenant difficile alors que j’étais mince de me cacher derrière des excuses bidons.
J’ai trouvé mon miroir dans un bypass gastrique.

La nature à mon secours

C’est alors que, complètement perdue, je ne me reconnaissais plus, ni physiquement, ni mentalement, ni émotionnellement, j’ai entamé des études de naturopathie. Ces trois années ont été un magnifique champs de fleurs bordé de belles rencontres, de superbes (re)découvertes. Je me suis retrouvée nue dans ce champs de fleurs. il a fallu que je m’accepte, que je me comprenne, que je revienne à mes fondamentaux et que je renaisse. Le chemin a été parfois rude mais efficace tel une thérapie.
La naturopathie m’avait sauvée.

Ce parcours m’a permis notamment de faire un point sur l’alimentation, telle que je la concevait malgré mon prisme assez atypique depuis toujours :

  • Je conçois l’alimentation comme quelque chose de convivial,
  • La cuisine a toujours été à la maison essentielle (pas question d’acheter des plats préparés),
  • L’espace d’une cuisine rapproche, permet les confidences, les rires, l’apprentissage,
  • Cuisiner est une façon pour moi d’être créative.

Grâce à ces différents aspects, j’ai toujours été plus ou moins préservée de la malbouffe. Mais malgré tout, après mes études de naturopathie, j’ai compris plein de chose. Non pas des conclusions qui m’ont été enseignées (enfin oui, quand même, en partie) mais aussi des choses que j’ai pris le temps de voir avec du recul.
Il fallait que je revois mon alimentation.

revenir aux basiques dans l'alimentation saine

WildFood

Pour l’instant, c’est un concept que j’applique. Je ne l’ai pas encore décliné même si dans mon programme en ligne j’en dispense une belle partie.

Je définis la WildFood comme étant un retour au sauvage. Un retour à l’alimentation sauvage, plus proche de la nature en tout cas.

Non pas pour faire comme certains et manger de la viande crue !! Haha… non pas du tout, je suis plutôt fléxitarienne ++.
Mais être Wild dans le sens Free : libre comme un animal sauvage.
Libre de m’écouter, libre d’écouter ce que me dit la nature, comment interpréter ce qu’elle me dit, comment être en accord avec elle tout en vivant dans ce monde de dictat alimentaire.

Je vais donc développer dans les articles à venir ces concepts dont je te donne déjà les titres :

  • Le règne animal et son alimentation (même si je ne suis pas une darwiniste)
  • Connaitre mes faims
  • Les Dictats des calories
  • Coupable de ne pas faire de sport
  • Mon alimentation personnelle et physiologique
  • Vade retro Chymia
  • Le vide et le plein
    La malbouffe émotionnelle

Au fil des articles, tu cerneras mon concept WildFood, qui plus qu’un concept est un retour à la source de soi. Alors si ce parcours t’intéresse, tu sais où me retrouver. En attendant abonne-toi au site parce que nous sortons une calendrier de l’Avent bientôt et chacun des Chronicoeurs mettra plusieurs petits cadeaux pour t’émerveiller, prendre soin de toi et de ta différence.😉

Et puis n’oublie pas de me dire comment tu es WilFood dans ta cuisine ! Cela m’intéresse avant de déployer mon concept !!

Aurélie

Déconnectée de l'expression de mes émotions, j'ai été dans une vie passée obèse morbide. Après un By-pass, l'envie de me reprendre en main, ma belle rencontre avec la naturopathie, j'ai choisis la vie, l'amour, le partage et les rencontres. Voilà pourquoi à travers ce blog, j'essaierai de transmettre mes passions, mes expériences, et surtout j'espère que nous pourrons un jour, d'une façon ou d'une autre pouvoir nous rencontrer sur des terrains partagés. Aurélie

Laissez un commentaire