Qu’est-ce qui fait que la perception de la différence, les réactions et comportements qui en découlent, sont aussi différents d’une personne à l’autre ? 

 Bien sûr, notre histoire personnelle et notre caractère, notre personnalité, façonnent notre perception du monde et donc les comportements que nous mettons en place.
Mais, audelà de ces caractéristiques individuelles qui font de chacun d’entre nous une personne unique, y aurait-il autre chose de plus universel, qui détermine notre façon de vivre la différence ? 

Regardons cela d’un peu plus près … 

Prenons un type de différence qui a fait couler beaucoup d’encre et généré (et génère encore !) beaucoup de remous sociaux : la place des homosexuels dans la société.
Quelles ont été les réactions autour de toi lors de grandes décisions comme l’acceptation du mariage homosexuel par exemple ?
Tes parents, tes grands-parents, tes enfants, ont-ils le même avis sur ce sujet ? Et tes voisins, tes collègues ? 

Et si on va un peu plus loin, que pensent de ce sujet nos voisins européens ? Le sud de l’Europe, le Nord, l’Est et l’Ouest de notre continentOnt-ils les mêmes positions sur ce sujet ? Collectivement, ont-ils choisi les mêmes dispositifs sociaux, légaux pour intégrer ou pas les gays et lesbiennes dans leur pays ?
On peut bien sûr faire l’exercice à l’échelle d’autres parties du monde et du monde tout entier …
Question de culture, d’histoire sociale, me diras-tu … 

Oui, et au-delà de la culture, moi je te parlerai de vision du monde. 

Jouons un peu avec cette notion de vision du monde …

Supposons que tu sois quelqu’un qui vit dans un environnement assez fermé, dans lequel tu ne peux côtoyer que les membres de ta famille, les voisins proches, les amis proches. 
Là où tu vis, les manifestations sociales se font entre soi. La notion de sécurité collective y dépend de la cohésion du groupe, de la sagesse de tes aînés et de l’expérience du monde qui se transmet par les anciens. 

Dans quel état d’esprit verras-tu arriver quelqu’un qui ne fonctionne pas comme toi, qui n’appartient pas à ton groupe ?  

 

Changeons de répertoire. Tu vis dans une métropole vibrante, en Europe, en Asie ou ailleurs. Tu es en contact permanent, de par ton travail par exemple, avec des personnes de tous horizons, avec qui tu signes des contrats et mène des projets lucratifs.
Par ailleurs, tu fais partie d’un groupe de personnes passionnées par l’évolution technologique incessante et la capacité de plus en plus grande de se déplacer dans le monde
 ; personnes que tu rencontres dans les endroits branchés de ton lieu de vie.
Tu es
conscient.e que ta sécurité, comme pour toutes ces personnes autour de toi, repose sur ta capacité d’adaptation à la nouveauté et ton aptitude à être performant.e. Et pour toi, tout est opportunité … 

Quelle sera ta réaction face à quelqu’un de différent ? 

Et si maintenant, tu es toi-même différent.e, dans le milieu dans lequel tu vis.
Tu côtoyes des personnes différentes de toi. Avec qui tu aimes passer du temps, pour comprendre comment ils fonctionnent. Tu aimes bouger pour explorer ton environnement, en utilisant les moyens de transport qui sont à ta disposition, avec le budget que tu as et selon les nécessités du moment.
Tu considères que le monde est ta maison  et tous ses habitants tes semblables. Tu es conscient.e de la diversité autour de toi et tu sais l’écouter pour interagir avec elle. C’est le secret de ta sécurité personnelle et la clé pour réparer le monde. 

Comment considères-tu la différence ? 

Voilà trois cas de figure simples et bien différents.
Penses-tu que chacun appartient à un endroit particulier du monde ou à une culture particulière ?
Penses-tu qu’il faille être noir, jaune ou blanc pour s’inscrire dans une vision du monde bien précise ?
Probablement que non. Ou peut-être que si, un peu ou beaucoup … 

Pour ma part, je pense que non. 

Un modèle intéressant basé sur l’étude des systèmes de valeurs et que je pratique depuis une quinzaine d’années, nous montre que, au-delà des aspects personnels, 7 grandes visions du monde coexistent autour de nous à ce jour, sur notre planète. 

Chacune de ces visions du monde implique un positionnement, un ensemble de présupposés, une façon de communiquer, une façon de régir les relations individuelles et collectives, une façon de mener les actions, un idéal de vie.
C’est un peu comme si nous avions une paire de lunettes qui nous donne à voir tout ce qui nous entoure, et nous-même aussi, sous un certain angle, d’une certaine couleur.
Ce modèle nous dit que n’importe qui dans le monde peut utiliser n’importe quelle paire de lunettes mais qu’il y en aura le plus souvent une ou deux qui seront préférées aux autres. Et cette préférence se met en place en fonction de notre perception de notre environnement.  Tu peux ainsi vivre en milieu fermé, comme dans mon premier exemple, au milieu de New York ou Singapour, vivre au milieu des affaires à Siem Reap ou à Malmö et vivre en explorateur curieux du monde à La Réunion ou à Atlanta. 

Mais le plus souvent, tu adopteras naturellement ta vision du monde à celle de ton environnement … ou encore, ton environnement t’incitera fermement à adopter une vision du monde précise ! 

Et toi, quelle est ta perception de la différence ?
T’effraye-t-elle ou te déstabilise-t-elle un peu ?
Te semble-t-elle être une opportunité à envisager ?
Te semble-t-elle juste naturelle, porteuse de toute la beauté de l’humanité?
Ou autre chose encore ? 

 Fais nous partager ta vision dans un commentaire ou peut être par message. 

 

Karin ROLAND

Je suis passionnée par les changements qui se mettent en place à toute vitesse dans le monde du travail et le monde tout court. Les différences entre nous n’ont jamais été aussi nombreuses et larges et je considère que c’est une chance unique pour l’humanité de pouvoir disposer d’autant de belles ressources diversifiées. Alors, il m’apparaît fondamental de travailler à faire aimer les différences au lieu de laisser la peur s’installer autour d’elles. Dans Amnévie, j’aurai à coeur de te montrer comment et pourquoi ce sont bien les différences, nos différences, qui ouvrent l’humanité vers un meilleur futur. De plus, mes pas m'ont aussi menée vers la connaissance des huiles essentielles et je suis devenue aromatologue passionnée. J'aurai plaisir à te livrer quelques uns de mes secrets...

Laissez un commentaire