C’est parti pour la suite du nouvel épisode de la saga (IN)Fidèle ! C’est de nouveau moi Haley. La dernière fois, nous nous sommes laissés au moment où je franchissais une ligne, LA LIGNE, avec Jimmy. Si tu ne sais pas de quoi je parle, un petit retour en arrière s’impose. Épisode 1,2, 3, 4, 5, 6, 7, 8.

Jimmy et moi rigolions bien.

Nous avons déjeuner ensemble plusieurs fois, tantôt à deux, tantôt avec des amis. Nous avions une complicité assez palpable sur de nombreux sujets. Alors tout naturellement j’en parlais à Gérôme. Quelle conne je faisais à tout lui dire comme ça ! Et puis non, je n’étais pas conne, mais simplement honnête. Fidèle à mon engagement envers lui.

Au début, Gèr’ a eu quelques doutes, puis j’ai fini par le convaincre que Jimmy n’avait aucune intention déplacée.

Il était marié et heureux. Et à ce moment, je le pensais sincèrement.

Ce serait hypocrite de ma part de dire que je n’ai rien vu venir. Car je sentais tout de même une tension lorsque nous étions ensemble. Quelque chose que l’on préfère ignorer pour rester une femme « respectable », une Bonne femme !

Ce genre de tension qui lorsqu’il posait sa main sur mon épaule, me fixait d’un regard lourd de sous-entendu, me faisait perdre mes moyens.

Mes seins se dressaient, des frissons me parcouraient… Je mouillais instantanément ma culotte. Le genre de situations qui m’ont amené à comprendre qu’en sa présence le « sans-soutien » était à proscrire si je voulais préserver notre relation.

Je l’admets quelque chose se passait entre nous.

Ni physique, ni sentimentale, en tout cas pas au début. Je vais peut être paraître perchée en disant cela, mais c’était énergétique.
Je me souviens de cette fois sous la douche. Je me relaxais après une journée intense. Puis sans crier gare, j’ai repensé à l’une de nos conversations. J’entendais sa voix, faisais une fixation sur l’intonation de ses mots, son souffle, sa bouche. C’est alors que quelque chose d’impensable m’arriva. Sans aucune stimulation physique. Juste en me plongeant dans ces souvenirs, mon corps se mit à se tendre. Je pris appui sur les mur de la cabine de douche pour ne pas perdre pied. Qu’était-il en train de m’arriver ?  Cette énergie indescriptible me parcouru tout le corps, de mes pieds à ma tête. Je venais de jouir sans me masturber, sans même en avoir envie. Juste en pensant à lui. Jamais je n’avais vécu une expérience aussi intense, aussi spéciale. À aucun moment je n’aurais cru être capable d’avoir un orgasme sans sexe !

J’aurais pu me sentir bien, libérée.

Au lieu de cela j’ai ressenti de la culpabilité. Je me sentais honteuse d’avoir pu vivre ce genre d’expérience en pensant à un autre homme que mon mari. L’homme de ma vie. Comment allais-je pouvoir le regarder en face ? À cette époque je ne savais pas encore qu’il me mentait. Qu’il me trompait. Qu’il en aimait une autre.

Lorsque je l’ai su paradoxalement, j’ai pris mes distances quelques temps avec Jimmy.

Je refusais d’agir par vengeance. Je n’avais pas envie de faire des choses que j’allais à mon tour regretter. Le même refrain tournait en boucle dans ma tête « Soit une bonne femme Haley. S’il t’a trompé c’est que tu n’arrivais pas à le satisfaire, alors le tromper serait une erreur ! Jamais Gérôme ne te le pardonnerais à toi. » Je ne blague pas, la parfaite petite épouse jusqu’au bout. Je peux essayer de lui pardonner mais par contre lui ne le pourrait pas ! Sans me rendre compte j’étais complètement dépendante. Il m’avait blessé mais pourtant c’est à moi que j’en voulais. C’est moi qui me sentait coupable. Donc hors de question d’en rajouter dans la balance.

Jimmy quant à lui a bien senti que quelque chose n’allait pas.

Mon silence était volontaire. Hors de question qu’il me console. Encore moins que je devienne à ses yeux la pauvre femme trompée qui cherche du réconfort. Jusqu’au jour où les choses ont dérapé ! C’était environ un mois après ma découverte de la maîtresse de Gérôme. C’était inattendu, surprenant.

Nous marchions dans un parc en échangeant nos critiques sur le film 50 nuances de Grey.

Bon je sais ce que tu te dis ! Nous avons joué avec le feu non ? Mais que veux-tu ? Avec lui je parlais librement, nous rigolions d’anecdotes assez puériles. De ce que le film et le livre avaient suscité en nous. J’avais l’impression de parler à mon alter ego masculin. En fait, la même chose que j’éprouvais avec mon mari à nos débuts.

Je ne sais plus trop comment, il a fini par m’embrassé !

J’ai senti une vague de sensations bizarres parcourir mon corps.  Je l’ai repoussé, avant de me dire « Et puis fuck, moi aussi j’ai le droit de me faire plaisir. »

J’étais heureuse de me sentir désirée par un homme, même si ce n’était pas mon mari. C’est comme s’il avait été envoyé pour me rassurer. « OUI TU ES UNE FEMME À QUI ON A ENVIE DE FAIRE L’AMOUR, QUI MÉRITE DE L’ATTENTION ! TU ES DÉSIRABLE, DÉSIRÉE… »

Voilà comment je suis passée de l’autre côté : Femme modèle, Cocue puis qui trompe à son tour !

Voilà comment je me suis donnée l’illusion de « gérer » la situation. L’illusion car malgré sa trahison, j’aimais Gérôme et Jimmy aimait sa femme. Pourtant c’est comme si nous étions devenus la drogue l’un de l’autre. Quelque chose d’inexplicable se jouait entre nous. Alors nous avons établi des règles afin de préserver notre vie de famille, tout en vivant notre idylle.

Cette relation bien qu’éphémère et « interdite » est devenue mon équilibre. Je prenais conscience que j’étais amoureuse de deux hommes de deux façons différentes. Ou du moins j’aimais Gérôme et j’aimais la femme que j’étais en compagnie de Jimmy.

Je ne couchais jamais avec les deux le même jour. Nous n’avons jamais dormi toute une nuit ensemble. Nous ne sommes jamais rentrés après 1h du mat’. Pas d’appels, ni de message après 20h, ni le week-end. Mais sincèrement était-ce pour autant plus « morale » ?

Au début, j’espérais secrètement que Gérôme remarque un changement.

Mais pour lui j’étais devenue invisible, acquise.  Comme si je faisais partie des meubles et qu’aucun homme ne poserait les yeux sur moi. Ou plutôt non, il avait tellement confiance, il me pensait tellement dépendante, que pour lui il n’y avait aucun danger.
Je le détestais pour cela. Alors j’essayais sans m’en rendre compte subtilement de le provoquer ? En vain…
À quel moment étions-nous devenus des étrangers ? À quel moment la passion s’en était allée ?

Cette passion Jimmy a su la réveiller, la décupler, à un tel point que je ne me reconnaissais pas dans ses bras.

Pourtant je n’imaginais pas ma vie sans Gérôme, sans notre famille. J’avais besoin des deux.
Ce regain d’énergie insufflée par ma relation extra-conjugale m’a motivée à reprendre ma vie de femme en main. À retrouver ma confiance en moi, en mon sex-appeal ! Je me suis rendu compte que le rôle de mère avait pris le pas sur le rôle de femme. Et qu’en fait cela me manquait.

Mais alors serait-ce cela que Gérôme ressentait avec elle ?

Cette passion retrouvée ? Ce sentiment de légèreté ?
Oui peut-être mais cela n’excuse pas les « Je t’aime ». Les longs discours amoureux sont censés m’être destiné à moi, sa femme. Ces mêmes discours que je m’interdisais d’entretenir avec Jimmy.

Il avait sa famille tout comme moi.

C’était un peu notre protection à tous les deux pour garder les pieds sur terre malgré tout. Alors que Gérôme avait choisi une femme célibataire. Une femme qui avait des attentes envers lui. Qui n’avait rien d’autre à faire que de l’attendre et lui faire plaisir. Une femme qui donc forcément serait tombée amoureuse et aurait voulu l’éloigner de nous. Une femme qui aurait voulu plus. Comment pouvait-il être aussi stupide.

Si je ne faisais rien, j’étais sûr de perdre mon mari. Bien qu’au fond de moi j’avais la conviction qu’il était déjà trop tard…
Jusqu’à ce séjour à la montagne…

Mais là suite tu la connaîtras dans le prochain épisode… 

À très vite ! 

Haley 

PS : As-tu profiter de la super offre cadeau de Lyah ? Nous attendons avec impatience de nous lancer d’ici le Vendredi 22 Mai, en même temps que la Nouvelle Lune. Si tu veux également te lancer, active ton offre : https://amnevieacademy.podia.com/introduction-au-programme-puissance-4?coupon=HAPPYREBIRTHDAYP4.

Haley et Gérôme still

Après avoir connu l'infidélité, l'éloignement, la séparation. Nous sommes retombés amoureux et avons décidé de créer notre couple 2.0. Un couple qui nous ressemble, où chacun est libre d'être lui-même. En nous perdant, nous nous sommes retrouvés.

Laissez un commentaire