Lyah sans lang de bwa

Le masculin l’emporte toujours sur le féminin ?

Ecrit par 10 mars 2019 Aucun commentaire

Différences, Possession, Vulnérabilité, Domination, Partage, Équité, Sexualité…

Tu dois te demander à quoi correspondent ces mots? Ce sont ceux que la Team de l’afterwork « Ansanm Ansanm » de vendredi et nous même avons tiré.

Nous étions 6 Femmes et un Homme, et les inspirations ont été vives, enflammés, spontanées, mais surtout bienveillantes.

Dans la langue française on nous dit « Même s’il y a un homme et plusieurs femmes, le masculin l’emporte toujours sur le féminin. »

En tout cas pour nous. Nous avons changé la règle.

Le seul qui l’a remporté c’est « L’échange », d’inspirations, d’expériences, d’opinion, de croyances… et il était accompagné de son acolyte « la bienveillance ».

Personne n’a gagné, nous avons tous gagné, un moment riche en humour, et en accueil de l’autre, et de ses différences.

Il nous arrivait d’être en désaccord. Le but n’était pas de convaincre, mais d’accueillir et d’échanger autour de ces différences.

Nous avions un homme, et pas des moindres à notre table.

Il ne sait pas laisser intimider, et à jouer le jeu jusqu’au bout.

Entre l’allusion: 

  • aux hommes « chlordéconnés »,
  • les femmes qui « carrent » en soirée parfois pour cacher une timidité exacerbée,
  • la possessivité pour cacher un manque de confiance en nous,
  • et enfin les réveil à 5h du mat’ sous prétexte qu’on a besoin de parler…
  • Mais aussi l’acceptation de notre vulnérabilité, et oser dire non pour se respecter, et entendre le NON d’une personne en face même si c’est notre épouse,
  • savoir demander l’égalité à certains moments, et l’équité dans certains domaines….

Une chose est sûr, que ce soit homme ou femme, nous avons tous des regards et interprétations différents.

Le plus important n’est-il pas de pouvoir en discuter, et les partager pour mettre à plat et peut être mieux comprendre le fonctionnement, les peurs, et les croyances de l’autre et ainsi mieux communiquer?

C’est exactement ce que nous avons fait. Même si parfois les conversations furent « passionnées » à la fin nous étions heureux d’avoir pu nous retrouver et vivre cet instant.

De 27 à 50 ans environ autour de belles discussions sans filtres ni tabou, – même lorsque le thème de la sexualité fut abordé – ,  d’un délicieux repas sain, local et faits maison sous nos yeux émerveillés, ( et affamés à force de parler hihihihi), dans un cadre ressourçant nous avons osé ensemble faire avancer la cause féminine, mais aussi humaine à notre façon et tu sais quoi ce fut une belle victoire pour chacun de nous.

Merci à Pascale au carré (oui il y en avait deux hiihihii), Karine, Yolande, Ketty, Reyann (notre homme du soir), pour leur participation. Merci à Malik, pour ces délicieux plats et boisson que nous avons joyeusement dégusté, mais aussi à toute la team du Jardin de la santé pour leur accueil chaleureux. Et bien entendu merci à Christèle pour cette co-organisation lumineuse, et à moi aussi hein, d’avoir continuer d’oser.

Certains ont demandé à réitérer l’expérience autour de thèmes variés.

Bonne nouvelle, la prochaine  c’est Mercredi 13 mars de 19h à 21h , dans un format un peu différent : une projection débat autour du documentaire « Comment vivre sa féminité et sa masculinité » réalisé par Gren’ Zaboka.

Cette fois Christèle et moi t’accueillerons au Centre Graine de Plénitude au François et partagerons un apéro fait maison avec amour par nos merveilleuses petites mains.

D’autres sont en préparation, restes connecté pour les avoir.

Et si au lieu de s’affronter on cherchait à se comprendre? Et si au lieu de vouloir en avoir un meilleur, on décidait qu’ensemble on peut tout à fait être LES meilleurs? Et si au lieu de vouloir se dominer on cherchait à se compléter et d’en faire une force?

Et si au lieu de s’affronter on cherchait à se comprendre? Et si au lieu de vouloir en avoir un meilleur, on décidait qu’ensemble on peut tout à fait être LES meilleurs? Et si au lieu de vouloir se dominer on cherchait à se compléter et d’en faire une force?

Femme-Homme, PUISSANCES COMPLÉMENTAIRES que nous avons décidé de célébrer avec toi.

PS : Nous avons de belles vidéos de certains échangent. Que dirais-tu si on t’en partageais un extrait?

Lyah

Après avoir totalement perdu la mémoire en 2013, j'ai appris à me connaître vraiment et pris le temps de me demander ce que je souhaite faire de ma vie. Aujourd'hui je vis au rythme de mes rêves, des messages de mon corps, mes intuitions et mes passions. La vie m'a offert une seconde chance, je la remercie en vivant pleinement chaque instant et en accueillant tout ce qu'elle m'offre pour évoluer.

Laissez un commentaire