Il y a quelques jours j’ai échangé sur cette fameuse citation avec une lumineuse femme. Au début de mon aventure en tant qu’Alchimiste de Vie, Sublimatrice d’Amour, c’est l’une des choses qui m’a mis le plus de pression. Je pensais qu’il fallait avoir tout compris pour se lancer. Presque que je sois irréprochable pour être une coach, une formatrice, une consultante, une praticienne, – bref peu importe l’étiquette – de qualité ! Giiinnnkkk ! J’avais tout faux !

Dans ma tête c’est clair, je transmets uniquement ce que j’ai expérimenté.

Je n’apprends pas par la théorie, mais bien par l’expérience. Alors dans mon travail ça sera pareil, c’est l’une de mes valeurs essentielles pour donner le meilleur de moi. C’est ainsi que j’ai pu ôter une part de la pression que je me mettais inconsciemment !

Le tout est que je fasse de mon mieux.

Incarner ce que je transmets c’est aussi pouvoir témoigner en toute transparence de mes résistances, mes limites, mes points de vulnérabilité. Que la personne en face, sache que ce n’est pas parce qu’on a évolué, qu’on a trouvé des solutions que ce sera toujours simple ! Nous sommes avant tout des humains et la vie est une grande aventure dans laquelle on apprend tous les jours !

Voilà donc ce que j’incarne et que je décide de transmettre en me sentant alignée :

L’essentiel c’est de faire chaque jour de ton mieux. Certains jours seront beaucoup plus facile que d’autres, mais sache que le simple fait d’y mettre de la confiance, de te lancer et d’évoluer à ton rythme est déjà une grande victoire.

D’ailleurs au moment où j’écris ces lignes, je suis à Rennes pour quelques jours. La saga des « rien ne se passe comme prévu » continue mais toujours avec le sourire et l’optimisme aussi. Ce séjour est une preuve supplémentaire sur le très fort impact énergétique des lieux où je me trouve.

Depuis quelques jours ma libido est au plus haut, mais pourtant je n’éprouve pas le besoin de me toucher, me masturber ou autre. Je prends le temps par contre pour mes petites séances chouchous d’auto-lovemassage le matin et / le soir. Ma Yoni me souffle que ce n’est pas de sexe dont j’ai besoin, mais bien de renouer avec ma femme créatrice et créative. Alors je l’écoute.

Je sublime mon énergie sexuelle afin de la laisser s’exprimer dans ma créativité.

Dans le train j’étais donc boostée à bloc, – malgré cette sensation d’étouffée avec ce masque qui rend ma respiration difficile – je n’ai pas vu les 1h40 passer. Bon je pense aussi que l’antenne de mon sacral non-défini était branchée comme toujours et qu’autour de moi il y avait quelques Generators et Manifestings Generators . La réception de leur énergie était donc optimale. C’est aussi cela l’avantage de pouvoir travailler à l’extérieur. Mes centres non-définis peuvent aisément capter et amplifier l’énergie des autres. J’ai lu, poursuivi la création d’un programme… J’étais complètement inspirée. Le bonheur absolu, cela faisait longtemps que je n’avais pas éprouvé de telles sensations.

Arrivée à la gare, je suis comme une petite fille qui découvre Disney pour la première fois.

Je souris, je m’émerveille, je fais attention à chaque détail, je me sens bien. Comme l’impression de respirer à nouveau. À peine sortie du train et déjà beaucoup de synchronicités… le kiffe absolu!
Lorsqu’arrive le moment de récupérer mon petit studio. C’est là que mon autorité émotionnelle s’est affolée. J’ai suivi la map et me suis aventurée dans des petites ruelles où clairement je ne me sentais pas très à l’aise. Je ne dirai pas que j’avais peur, mais c’était limite. Puis je découvre un logement atypique, qui me ressemble en fait, très cosy. Cependant, ce ne sont pas des escaliers, mais bien des échelles, très étroits et en pentes qui sépare chaque niveau de ce duplex hors du commun. Vertiges, début de tachycardie. « Non désolée je ne pourrai pas ! » me suis-je répétée. 

Pourtant je sais qu’avec mon autorité émotionnelle, il est important que je souffle, que je prenne le temps de me calmer, de réguler mes émotions, de sortir des pics émotionnels avant de prendre une décision.

Et bien là, je me suis jetée sur mon téléphone et j’ai envoyé un message au propriétaire du genre « SOS, je ne pourrai pas ! » Je voulais changer de lieu, obtenir un remboursement, bref, j’ai paniqué ! Ma phase prémenstruelle qui exacerbe tout n’a pas forcément aidé non plus.
Ce fut un temps, dans un pareil état de détresse j’aurai carrément agi sous l’impulsion, réservé un autre lieu quitte à perdre de l’argent. Là, j’ai informé le propriétaire simplement de ce qui m’arrivait. C’est déjà un beau progrès n’est-ce pas !
Message envoyé, autre lieu repéré pour le lendemain. Je décide d’aller chercher quelque chose à manger. Je me balade dans les rues, découvre des petits restaurants sympas, des petites places bondées de monde.
Bref je me détends. Entre temps le propriétaire – très aimable et compréhensif d’ailleurs- m’appelle et nous trouvons ensemble une solution qui nous convient à tous les deux. Il a un appartement qui s’est libérée pour les deux prochains jours, plus grand et plus proche de la gare. Il propose de m’y loger dès le lendemain sans surcoût. Je suis encore plus sereine. J’ai informé et la résistance a lâché, j’ai été entendue et comprise.

À mon retour à l’appartement, je prends une douche et me relie à mon huile essentielle de lavande et de pamplemousse.

De quoi m’apaiser encore plus tout en me donnant ce côté agrume qui me connecte davantage à ma joie de vivre intérieur. Je trouve un moyen de monter le premier niveau sans stress, pose mon ordi sur le bureau très inspirant, puis me connecte quelques minutes avec mon Oeuf de Yoni en Bloodstone en main – Travor, oui un nom plus masculin – pour me recentrer quelques minutes.  Sans trop réfléchir je pris place au bureau et continuai de créer. Ma créativité était complètement exacerbée, je n’ai pas vu l’heure passée. D’ailleurs, je me sentais de mieux en mieux dans ce lieu. Le vertige avait presque disparu.

Quand vint le moment de dormir, j’étais tellement reconnaissante pour cette journée, cette légèreté retrouvée, que j’ai grimpé dans le niveau supérieur sans me poser de questions.

Je me suis lovée dans mon petit lit fort douillet et j’ai dormi comme un bébé. Ce matin à mon réveil, je me suis demandée si je n’aurai pas dû être plus attentive à mon autorité émotionnelle et prendre le temps d’accueillir, de me calmer avant de me précipiter pour changer. Car au final je suis bien.
Si j’avais incarné à la lettre ce que je dis, c’est clair, je l’aurais fait, comme ça a été le cas dans d’autres situations. Cependant, perdre mon temps à culpabiliser, ou refaire le monde avec des Si et bien voilà encore une plus belle perte d’énergie. J’ai fait de mon mieux dans l’instant et c’est le plus important ! Je me laisse porter et me sens en paix avec cela !

À la place j’ai préféré me servir de cette expérience dans mon inspiration matinale.

Je l’ai aussi le partagé en vidéo dans le groupe des participants de super programme « Aime-toi en HD » sur le Human Design. Une façon de plus pour imager mon propos, transmuter cette expérience en une opportunité.

Rappelle toi que peu importe ce que tu apprends ou transmets, l’essentiel c’est de faire au mieux ! De toute façon tout ce qui arrive te permet de grandir, donc rien ne sert de culpabiliser parce que tu n’auras pas réussi à appliquer à la lettre quelque chose que tu as appris ou transmis. Il sera toujours tant de t’améliorer.

Comment cela résonne pour toi ? Dis nous en commentaire.

Je te souhaite une très lumineuse journée avec beaucoup de bienveillance pour toi-même.

Lyah 

Lyah

Après avoir totalement perdu la mémoire en 2013, j'ai appris à me connaître vraiment et pris le temps de me demander ce que je souhaite faire de ma vie. Aujourd'hui je vis au rythme de mes rêves, des messages de mon corps, mes intuitions et mes passions. La vie m'a offert une seconde chance, je la remercie en vivant pleinement chaque instant et en accueillant tout ce qu'elle m'offre pour évoluer.

Laissez un commentaire