Je lis leurs messages, leurs commentaires, leurs retours et ce domaine revient sans cesse, l’Amour avec un grand A, l’abus, les traumas sexuels, la quête du plaisir, du désir, de l’épanouissement simple.
J’ai cette facilité à initier, informer guider vers cette reconnexion, je dirais même cette sublimation. Je n’ai pas besoin de le prouver, les personnes, femmes comme hommes d’ailleurs, qui m’ont fait confiance, peuvent en témoigner. Des « collègues » avec qui j’ai suivi des formations toutes autres bien souvent, reconnaissent également en moi ce talent. Quant à mes amis, n’en parlons pas. Mon ex-mari le premier. ( Ça parait ironique, mais tu comprendras pourquoi au fil des jours.)

Alors qu’est-ce qui me bloque, puisque j’aime cela ? Au delà d’une expertise c’est une passion, mon sujet d’exploration préféré.

Serait-ce de la honte ?
Non je peux l’affirmer ce n’est plus du tout le cas.
Serait-ce la peur ?
Hummm, plus autant qu’avant.
Ok alors qu’est-ce que c’est ?
Le mot illégitime revient à nouveau dans mon esprit. Pourtant je suis bien loin de me sentir illégitime sur ce sujet. Mais je dois avouer que je me suis sentie ainsi au début.
Je me sentais illégitime de parler d’Amour, car j’étais divorcée.
Illégitime de parler de sexe, puisque j’étais célibataire. Mais aujourd’hui ce n’est plus le cas. Car j’ai compris que ce sentiment en lui même était un auto-sabotage direct de mon mental. Il réduisait la relation à l’Amour et au Sexe aux simples relations de couples. Or c’est clairement plus vaste que cela. J’étais encore ancrée malgré moi dans le fait de relier systématique l’épanouissement sentimental et sexuel à la réussite d’une relation amoureuse. L’énergie sexuelle, au sexe physique. J’en rigole en écrivant ces lignes car je me rends compte à quel point on peut se laisser enfermer et se flageller inconsciemment par rapport à certaines croyances. Donc c’est un fait je n’y adhère plus et cela s’en ressent dans ma vie.
Mais alors pourquoi ? Et si c’était l’inverse ?

Paradoxalement il est vrai qu’une femme de surcroît – pour les hommes c’est une fois de plus une tout autre perception – qui assume le fait d’être autonome, de parvenir à se procurer du plaisir, se faire jouir, qu’elle prend soin d’elle, se séduit, qu’elle s’aime sans attendre la validation d’un.e partenaire, c’est assimilé à un voeux de célibat à vie.

Comme un rejet de l’homme, ou de la femme, du couple, des relations quelqu’en soit la forme.
Et là mon coeur réagit : «  Ce n’est pas cela le message que l’on veut faire passer ! »
La voilà la fameuse « peur, plus autant qu’avant » ! Je m’en amuse moi-même. La vie est pleine de paradoxes qui abondent de «croyances limitantes ». L’essentiel c’est d’en prendre conscience, les exprimer pour mieux les sublimer.
La peur d’envoyer le mauvais message, ou plutôt que celui-ci soit mal interpréter. La vie m’a appris à clarifier cela d’une façon très simple mais qui n’est pourtant pas tout à fait encore automatique pour moi : INFORMER ! Clarifier mon message, dire simplement les choses pour ôter la résistance, la pression. En plus en tant que Manifestor c’est tellement plus safe pour moi.

Voilà pourquoi je t’ai fait part de ce dialogue intérieur complètement naturel.

Ces paradoxes qui parfois m’empêchent de faire le pas suivant. J’ai besoin de les accueillir, les comprendre pour mieux les transmuter, avancer.
De la même façon que ma peur de l’expression « Femme Puissante ». car pour moi il renvoyait à des femmes sans coeur, seules, parfois garces, qui écrasent les autres pour réussir.
Tout comme je craignais d’assumer mon côté câline et romantique pour ne pas à l’inverse passer pour une femme faible, naïve, niaise…
Trop d’étiquettes, de cases, de préjugés surtout, c’est fatiguant à la fin.
J’ai récemment réalisé que je craignais que prôner le self-érotisme, la masturbation, la découverte de son propre corps, de son plaisir, l’Amour de soi, l’auto-satisfaction, l’auto-séduction, renvoie un message d’une femme qui se ferme aux relations, à l’autre …

Ironiquement c’est tout à fait légitime, car j’ai été dans cette posture.

J’ai été ce genre de femme il y a quelques années. Il y a environ 6 ans, après une déception. J’ai cru que c’était l’Amour, le couple, je dirais même les hommes, la source du problème. J’étais en colère contre tout cela. Je découvrais la vie après ma perte de mémoire. Comme pour honorer mon côté martyr (ligne 3 en Human Design), elle m’a conduite à expérimenter les relations en commençant par la douleur. Ce qui est un peu logique avec le recul quand on sait qu’à cette époque je n’avais aucune estime de moi.
Alors oui, me masturber était une façon de prendre en main mon plaisir et me dire que je n’avais pas besoin de l’autre, d’un homme, pour me satisfaire. Oui j’ai été la femme qui fuyait l’Amour, je dirais même que je le rejetais. Je pensais me protéger, m’endurcir. J’érigeais un mur autour de moi, pour me persuader que je serais ainsi protéger de la douleur. J’étais en mode « control freak » de ma vie et mes relations.

Jusqu’au jour où j’ai compris que je me mentais à moi-même.

Là encore ce fut d’une façon pas très agréable. L’ironie de la situation c’est qu’en écrivant cette ligne, je me rends compte que l’un des éléments déclencheurs à cette prise de conscience a eu lieu il y a 6 ans, jour pour jour aujourd’hui. Depuis j’en ai parcouru du chemin pour me libérer, sublimer tout cela. Être au clair avec moi-même sur ma vision de l’Amour, de la Sexualité, des relations de couples, du Plaisir, des Femmes, des Hommes, de Puissance, du Romantisme. Je ne l’ai pas lu dans des livres, je l’ai éprouvé, découvert, je dirais même recouvré au fil de mes expériences. Jusqu’à ce point d’équilibre, ou je me suis sentie en paix, alignée avec ma vision, ma perception. Depuis je crée des relations d’Amour, de Plaisir dans tous les domaines de ma vie : familial, professionnel, amical, financier… Et je continue d’évoluer encore à ce niveau.

C’est ce que je t’invite à faire dans un premier temps.

Toi seul.e peut découvrir ce qui vibre ou non pour toi. Toi seul.e peut définir ce que tout cela représente pour toi. Ce qui est en accord ou non avec tes valeurs, tes intentions. Fais un premier état des lieux.
Cela se fait progressivement, avec de la confiance, de la conscience et surtout de la patience. Mais bien entendu je partagerai avec toi des éléments qui te permettront de faire des liens plus facilement, dans la fluidité et le respect de qui tu es. Pour ainsi pouvoir sublimer également ce qui mérite de l’être dans ta vie. Après tout, ces expériences ont bien servi à quelque chose non ? Que je comprenne les mécanismes et te les transmette à ton tour. Comme des petits hacks pour fluidifier le travail pour toi.

C’est pourquoi je tiens à clarifier ceci : pour moi les notions de puissance et de romantisme ne sont plus péjoratifs.

Bien au contraire. Ce sont simplement des étiquettes qui s’imprègnent de la définition que l’on veut bien leur donner.
Je pense être une Femme Puissante, car aujourd’hui j’ai conscience de ma valeur (ce que j’assume et incarne pleinement), mais aussi de mon potentiel (ce dont je sais être capable, mais que je n’incarne pas encore totalement). Je suis au clair avec ma vision de la vie, ce que je désire et tout mon pouvoir intérieur pour le manifester.
Quant à mon côté romantique, il concourt à vivre cette puissance. Car il me reconnecte à la douceur, aux instants d’Amour que je crée et partage avec moi et les autres. La puissance n’est pas un rapport de force pour moi. La puissance est un doux équilibre entre la force et la douceur. Les deux faces d’une même pièce qui ne nécessitent aucunement de se soumettre ou dominer l’autre. Bien au contraire, quand on est au clair avec sa puissance, on accepte celle de l’autre également. Dans une énergie de complémentarité.

Le plus important par rapport au sujet de l’Amour, la Sexualité, tout commence par toi dans ces domaines aussi.

Plus tu te connais, plus tu t’acceptes, t’aimes et sais te procurer du plaisir, plus tes relations avec les autres seront saines et épanouissantes. Tout simplement car tu n’attendras pas qu’ils comblent tes manques, guérissent tes blessures, reconnaissent ta valeur, t’apportent de l’Amour. Bien au contraire, ces relations seront basées sur le partage, la co-construction, la co-création, la découverte mutuelle.

Tu n’attendras pas que les autres te portent ou te reconnaissent, vous avancerez plutôt main dans la main, avec les hauts et les bas. Car chacun aura conscience de sa valeur, ( auto-reconnaissance) sera responsable de son propre bonheur, sa propre réussite. Avancer avec l’autre sera un incroyable bonus.

Enfin rappelle-toi que l’on attire ce que l’on vibre.

Les autres sont notre miroir dans le bon, comme le moins bon. Autrement dit si tu as une piètre opinion de toi, ne t’étonne pas que les personnes en face fassent résonner tes blessures. D’ailleurs rassure-toi, même si c’est le cas, cela fait partie du processus pour prendre conscience et te rapprocher de Toi. Du moins, si tu décides de le voir ainsi. Il n’y a pas d’échecs, que des apprentissages, des opportunités déguisés. Et c’est une « pro » de l’échec qui te le dit.
L’Énergie d’Amour et l’Énergie Sexuelle sont les deux plus puissantes vibrations en terme d’attraction, de création. Autant te dire qu’être au clair avec ce que cela te renvoie contribue naturellement à manifester ta vie quotidiennement et en conscience.

Pour la première fois de ma vie, je suis entrée dans cette nouvelle année en paix avec le fait que je sois célibataire pour le moment.

Mais tu vois pour la première fois depuis je ne sais pas trop quand, je me sens prête et sereine à l’idée de co-créer une nouvelle relation en harmonie avec mes valeurs (et bien sûre celle de mon futur partenaire). J’ai surtout conscience des raisons pour lesquelles avant c’était assez flou, ambigu, « compliqué » pour moi. Et c’est ok. Je me suis pardonnée pour cela. C’était important pour mon évolution.
Je dirais même que je ressens déjà les énergies de cette personne. Pourtant, je ne cherche pas, je ne force pas, je sais que tout arrive au bon moment et surtout de la meilleure des façons. J’ai confiance et c’est ok. Je continue d’alimenter cette énergie d’Amour dans tout ce que je fais et c’est le plus important. Car je me sens bien avec moi-même. Je ne suis plus guidée par la peur ou le manque, mais bien par l’Amour, le coeur…

Alors non ma démarche ne consiste pas à prôner le célibat comme la nouvelle tendance.

Mais bien de prendre le temps de se reconnecter à soi, apprendre à se connaître, s’aimer et s’accepter pour construire, manifester, sublimer, des relations saines dans tous les domaines de ta vie en étant simplement toi.  Même si cela veut dire emprunter des voies « non-conventionnelles », c’est ok aujourd’hui pour moi.
Donc oui, quand on est célibataire, c’est probablement un peu plus facile de se reconnecter à soi. Mais là encore je pense que cela dépend de chaque personne et sa manière de vivre la solitude. Si tu décides d’en faire un voeux de célibat, cela t’appartient, mais ce n’est aucunement mon intention. Dans ma vision l’individuel apporte au collectif et le collectif apporte à l’individuel. Tout est une question de choix. C’est à toi de faire le tien. Et justement la singularité, l’authenticité de chacun permet d’ouvrir encore plus de choix possibles dans les relations que nous créons.

Dis moi ce que tu en penses, si tu as des questions à ce sujet en commentaires. Bien entendu tu peux contribuer à faire évoluer ce cercle vertueux d’inspiration cliquant sur « J’aime » et en partageant avec tes ami.es que cela pourrait intéresser.

 

Avec tout mon Amour.
Sublimement.

Lyah

Lyah

Après avoir totalement perdu la mémoire en 2013, j'ai appris à me connaître vraiment et pris le temps de me demander ce que je souhaite faire de ma vie. Aujourd'hui je vis au rythme de mes rêves, des messages de mon corps, mes intuitions et mes passions. La vie m'a offert une seconde chance, je la remercie en vivant pleinement chaque instant et en accueillant tout ce qu'elle m'offre pour évoluer.

Laissez un commentaire