Lyah sans lang de bwa

Féminité, masculinité?

Ecrit par 15 mars 2019 Aucun commentaire

2 gros mots, des milliers de définitions…

La projection débat autour du documentaire « Célébrer sa féminité et sa masculinité avec authenticité » réalisé avec mon amie et collaboratrice Christèle,  a eu lieu le 13 mars au Centre Graine de Plénitude .

Ce fut une soirée pleine d’échanges, de spontanéité, où tous les participants même s’ils ne se connaissaient pas forcément ont très naturellement été les uns vers les autres dès le début pour discuter. 

La magie des réseaux sociaux a opéré! Passer du virtuel au réel, c’est comme si nous étions déjà très proche sans se connaître.

Avant tout je souhaite dire MERCI …

Un énorme MERCI à tous les participants actifs, et très inspirés pour ce débat autour d’un sujet parfois épineux et sensible. 

Certains  ont même fait le déplacement depuis le Morne-Rouge pour être là ( tu réalises  1h à 1H30 de route aller puis retour).

MERCI de votre confiance, de votre présence, de tous ces échanges tous différents, et à la fois si semblables à certains moments.

MERCI car plusieurs générations, étaient représentées, et à aucun moment il n’y a eu de malaises, bien au contraire, nos échanges étaient d’autant plus riches, variés et instructifs dans un sens comme dans l’autre. Il est si beau de voir le monde évoluer, et surtout de constater que contrairement à ce que beaucoup pense, il y a bien plus de personnes engagées que l’on imagine, elles n’utilisent tout simplement pas forcément les mêmes canaux de diffusion que la majorité.

MERCI aux hommes qui ont répondu présents, lors des lives et aussi des évènements, ça fait plaisir. Nous étions heureuses de constater qu’il y en a de plus en plus qui s’intéressent à ces sujets et qui n’hésite pas à se remettre en question, porter leur voix et prendre le temps de discuter et échanger avec nous.

MERCI à Colette ROSINET, de nous avoir ouvert les portes de son merveilleux centre pour cet évènement, et d’y avoir également activement participé.

Merci à son Mari Roger qui nous a fourni les délicieux légumes du jardin ainsi que les plantes médicinales pour confectionner apéro succulent, sain, local,  l’Amour de son jardin s’est décuplé avec l’Amour que l’on a mis pour tout préparer.

Et surprise des cheffes, ROULEMENT DE TAMBOURS nous avons réussi à faire du :

  • 100% sans gluten
  • 100% sans sucre (oui oui tout le monde a bu les infusion sucre et en on redemandé alors c’est possible hein),
  • 97% sans lactose
  • 95% cru
  • 100% sans viande

Résultat : Les participants et nous même, nous sommes régalés.

Merci à tous nos followers, qui sont au final bien plus nombreux que ce que l’on imaginait, et qui même s’ils n’ont pas pu être là nous ont suivi et soutenus à distance. Toute cette énergie d’amour nous va droit au coeur, et nous permet de conserver la motivation pour  continuer nos actions.

MERCI à Christèle pour ce documentaire fascinant qui nous invite à tant de réflexion, remise en question avec différents profils, différents horizons, différentes positions.

Merci également à elle pour cette lumineuse et très productive collaboration, qui nous a permis à toutes les deux de nous découvrir encore davantage, nous révéler et de nous assumer d’une certaines façons dans notre rôle de professionnel, voire de notre mission de vie.

Nous avons incarné cette notion de «PUISSANCES COMPLÉMENTAIRES » également entre femmes qui travaillent ensemble et ça fait énormément de bien, car celle-ci ne se réduit pas qu’aux relations hommes-femmes.

Ce n’était parfois pas évident de se comprendre, de communiquer, car nous avons chacune nos habitudes, notre langage , nos codes, notre organisation et façon de voir les choses. Mais chaque fois nous avons eu le courage de mettre les choses à plat, respecter l’autre et nous respecter nous même et chercher le bon bout pour parler à nouveau d’une même voix acceptable pour chacune de nous. En fait c’était clairement le moment de mettre en pratique toutes les méthodes pour lesquelles chacune de nous s’est formé et d’être une fois de plus à l’image de ce que l’on véhicule. Et le résultat n’en a été que plus merveilleux.

Et enfin MERCI à moi, car j’ai osé, je suis allée au bout, et surtout j’en ai appris encore davantage  sur moi, sur mon potentiel, sur ce que je souhaite transmettre et expérimenter dans ma pratique.

Je suis passée à l’action à une autre échelle accompagnée d’une merveilleuse amie, et cela a été très enrichissant.

Pour conclure en beauté ce 1er cycle d’évènements autour de notre nature profonde…

Entre les lives, les discussions, les rencontres, les échanges je reprendrai une partie de la réponse de Christèle que je te partage sur l’IGTV Amnévie, pour dire que la féminité et la masculinité sont chacune une partie de nous même, une expression que nous possédons en nous et que nous décidons (ou non) d’exprimer selon nos valeurs, nos croyances, nos choix…

Il n’y a pas de réponses toutes faites, car nous sommes tous très différents, et il n’y a pas de bonnes ni de mauvaises façon de le vivre.  Chacun en fait sa propre définition.

L’essentiel est que chacun soit en paix et en harmonie avec qui il est et sa façon de vivre ses principes masculin et féminin. Car chacun de nous possède les deux en lui. Être une femme ou un homme ni change rien.

Pour ma part, quand je me suis vu dans le documentaire ( et oui j’y ai participé, c’était en décembre 2017), j’étais à la foi émerveillée et choquée de voir à quel point j’avais changé entre temps, ou plutôt évoluée, ouverte davantage. Et surtout j’ai repensé aux conditions dans lesquelles j’avais filmé mon Pitch et c’est ma mère qui tenait la caméra, d’autant plus stressant sachant que nous ne partageons pas forcément la même vision de ce qu’est une femme.

J’ai toujours avancé durant ces dernières années, en me questionnant et du coup en cherchant les réponses… je ne pense pas m’arrêter là…

Au delà de nos avis, nos croyances, notre histoire, il y a quelque chose de fondamentale qui est importante à chaque fois : cette fameuse notion d’identité…. d’identité profonde. 

Ironie de la situation? Ou peut être simple confirmation?  Que dirais-tu si je spoilais un peu la fin de mon livre?

Crédit photo :Image par Pexels de Pixabay

Lyah

Après avoir totalement perdu la mémoire en 2013, j'ai appris à me connaître vraiment et pris le temps de me demander ce que je souhaite faire de ma vie. Aujourd'hui je vis au rythme de mes rêves, des messages de mon corps, mes intuitions et mes passions. La vie m'a offert une seconde chance, je la remercie en vivant pleinement chaque instant et en accueillant tout ce qu'elle m'offre pour évoluer.

Laissez un commentaire