Ces derniers jours la vie m’amènent à revisiter mes limites, certaines de mes blessures, mais aussi le message que je souhaite véhiculer.

Toutes l’actualités ne t’a pas échappé je parie. Un tsunami émotionnel comme je n’avais pas vu depuis au moins 5 ans.

Je suis là couchée dans le noir, je regarde mes enfants s’amuser, rigoler et je me demande comment les protéger, comment leur en parler, comment les aider à continuer de grandir sereinement ? Ils n’ont que 10 ans et pourtant tout ce qui est en train d’exploser ils y ont déjà été confrontés. Le racisme, la violence, la haine, la maladie, l’injustice, le harcèlement, le terrorisme… Aussi petits on leur a déjà appris à mentir parfois pour se protéger.

Je me rappelle de toutes ces fois où je cherchais désespérément un coupable à tout ce qui m’arrivait !

Tu peux également écouter cette inspiration en version podcast.

C’est de la faute des médecins, de mes parents, des personnes qui font des coups bas, de ceux qui ont abusé de ma gentillesse, de moi … Jusqu’au moment où je m’en suis voulue, j’en ai voulu à la vie, à Dieu … Pourquoi ? Pourquoi tant de haines, de souffrances, de douleurs ? J’étais en colère, triste et j’avais du mal à en sortir.
J’épuisais mon énergie à essayer de faire reconnaître ma souffrance par les autres. Je m’épuisais en m’auto-flagellant. Après tout c’était peut être de ma faute ! Je n’avais plus de souvenirs, plus d’identité et lorsque j’essayais de me relever, il y avait encore un autre coup qui venait me mettre à terre.

Oui ça fait mal, oui j’ai eu mal, j’en ai souffert pendant longtemps et parfois certaines blessures se réactivent. Mais tout à changer quand je me suis à nouveau regarder dans le miroir et que j’ai osé affirmer :

« Tu n’es pas coupable de ce qui s’est pas passé, mais tu es responsable de ce que tu en fais ! »

Difficile parfois de faire la différence ! L’amalgame entre les deux persistent encore : COUPABLE VS RESPONSABLE ! Prendre la responsabilité de sa vie, de ses choix, de ses blessures est encore trop souvent assimilé à avouer sa culpabilité, admettre que l’on a eu tort dans le sens condamnation ! Et d’ailleurs quand bien même, nous nous serions trompé, nous aurions eu tort, n’est-ce pas comme cela que l’on apprend !?

Et pourtant tout a changé le jour où j’ai cessé de chercher un coupable mais que j’ai pris mes responsabilités !

C’est le livre et les cercle du « Don du Pardon » d’Olivier Clerc qui m’ont aidée à en prendre conscience. À me libérer de ces énergies sclérosantes. À sortir de cet état de lamentation dans lequel j’étais  : «  Pauvre de moi, je suis toujours malade, j’ai perdu la mémoire, j’aide les autres et certains me trahissent ! Pourquoi tout cela m’arrive ! Suis-je quelqu’un de bien ? »

Ou alors j’accusais toutes les personnes qui un jour m’avaient consciemment ou inconsciemment blessés, toutes celles que je considérais comme coupable de mon malheur !

Au-delà de l’énergie que je gaspillais je ne me rendais pas compte qu’en attendant une reconnaissance extérieure de cette souffrance je remettais une fois de plus mon propre pouvoir à autrui. Cela voudrait dire que je resterais bloquée dans ma vie, tant que ces personnes ne daignaient pas me dire ce que j’avais besoin d’entendre pour aller de l’avant. Ou encore qu’elles ne me proposaient pas de solutions de réparations ! En somme qu’elles n’avouaient pas leur « culpabilité », sachant que cela n’arriverait probablement jamais !

Allais-je vraiment passer ma vie habitée par cette colère, ce ressentiment, cette victimisation inconsciente  ?

Autre prise de conscience, j’attirais ce que je vibrais. Pas étonnant que j’enchaîne les mésaventures. Je te le rappelle à cette époque, je me voyais comme le boulet de service, celle qui n’existe que par la maladie. Celle qui se fait trahir, humiliée, qui souffre, qui n’a pas trop droit au bonheur. Alors forcément sans m’en rendre compte c’est ce genre de relation, de situations que j’attirais.

Tout a changé quand j’ai dit NON JE NE SUIS PLUS UNE VICTIME, JE NE SUIS PLUS UNE ESCLAVE, JE BRISE CES CHAÎNES, MES CHAÎNES ET J’ASSUME MON POUVOIR !

Lorsque j’ai pris conscience que je ne suis pas coupable de ce qui s’est passé ! Par contre j’ai une  part de responsabilité quant aux choix conscients ou inconscients que j’ai fait, qui m’ont mené à vivre ces situations. Même si ce n’est pas évident de se regarder et se l’avouer en prenant de la hauteur !

Voilà pourquoi je suis surtout responsable de ce que j’en fait aujourd’hui ! Je suis responsable de mes choix, de ma vie, de mon pouvoir ! Vais-je continuer de le remettre aux autres ? Certainement pas ! Et puis clairement toutes ces situations composent mon histoire. Elles ont fait de moi la personne que je suis !

Alors peu importe ce que tu as vécu, ou que tu vis encore …Tu n’es pas coupable, mais tu es responsable de ce que tu en fais !

Prends-en la responsabilité consciente dès aujourd’hui.  Reprends ton pouvoir ! Tu ne peux pas agir sur la vie des autres mais tu peux agir sur la tienne ! Attendre qu’un coupable prennent ses responsabilités et reconnaissent ses torts c’est lui remettre le pouvoir sur ta vie ! Tu as le choix, tu as les richesses nécessaire en toi pour avancer, pour t’élever, pour évoluer et décider de renverser la situation, sublimer tes expériences.

Que tu aies été malade, violé.e, abusé.e, agressé.e, abandonné.e, accusé.e à tort.

Que tu portes en toi des blessures venant de ta vie ou celle de tes ancêtres, comme celle de l’esclavage, du racisme, ou tout autre discrimination, violences !

Que tu vives encore des situations similaires en ce moment.

Sache que tu n’es pas coupable, mais tu es responsable de que tu en fais !

Tu es responsable des décisions que tu prends pour faire évoluer cela dans ta vie.

Je sais que ce n’est pas toujours évident ! La peur, le doute, la voix chieuse qui se manifeste et essaie de nous dissuader de passer à l’action peut être tenace, mais tu sais quoi reprendre ton pouvoir sur ta vie, fait toute la différence. LIBÈRE-TOI !

Pour y parvenir je suis passée par différentes étapes :

1- J’ai pris conscience que j’étais responsable de mes choix, de ma vie, de mon pouvoir.

2- Je me suis demandée pardon et j’ai pratiqué le Don du Pardon avec toutes les personnes que je considéraient qui m’avaient fait du mal consciemment ou inconsciemment, y compris Dieu. Ce n’est pas un exercice évident, mais tellement salvateur. Il m’a permis de casser mes croyances limitantes sur le pardon accusateur. Et au contraire m’a permis de goûter au Pardon Libérateur. Chaque fois que je répétais « JE TE DEMANDE PARDON », je n’étais pas entrain d’avouer ma culpabilité, c’était plutôt une façon d’affirmer « Mon énergie et mon temps sont bien trop précieux pour que je continue de le gaspiller pour des sujets qui ne me nourrissent pas ! Je me libère de cette énergie qui me nuit !»

3 – J’ai pris le temps d’accueillir la situation et les solutions qui m’apparaissaient afin d’y remédier.

4- Mon regard, ma perception de chacun des évènements et personnes concernés a évolués et m’a ainsi permis d’accepter de me relever et continuer.

Grâce à tout cela j’ai enfin pu commencer à assumer ma Responsabilité dans ma vie. J’ai pris conscience que plus je me connaissais et mieux je pouvais faire de choix conscients, éclairés. Mieux je me découvrais et plus mon pouvoir sur ma propre vie grandissait car je ne le cherchais plus à l’extérieur bien au contraire. Je découvrais en moi des pouvoirs insoupçonné qui me permettent encore aujourd’hui de co-créer ma vie en attirant des situations qui vibre avec le coeur, avec mon véritable moi en évolution constante.

Voilà comment j’ai identifié mon WHY, mon POURQUOI profond.

La raison pour laquelle je me réveille chaque matin. Pour moi, pour mes enfants, pour les personnes qui ont besoin j’ai un message. Peu importe ce que tu as vécu, ou que tu vis, tu n’es pas coupable, mais tu es responsable de ce que tu en fais.
Avec n’importe qu’elle citron amer on fait de la limonade si on prend la responsabilité de faire ce choix de le presser, de le sublimer, de le transformer de cette façon. Plus tu reprendras ton propre pouvoir, et moins les autres en auront sur toi. Et là tu pourras changer les choses un jour après l’autre, une personne après l’autre en commençant par toi.

Peu importe ce que tu as vécu, tu as fait des choix parfois inconscients qui t’ont malheureusement  ou heureusement mené à cette situation. Et cette situation peut devenir ta plus grande force. Nous ne rencontrons personnes par harsard, aucune situation par hasard, chacune sert notre évolution si nous assumons la responsabilité de la voir ainsi et de faire les choix en conséquence.

C’est bien là la base essentielle de l’empowerment !

Libère-toi de toutes cette énergie de culpabilité ! ÊTRE RESPONSABLE de nos choix, de notre vie, c’est assumer notre propre pouvoir décisionnaire sur notre vie.

Tu n’est pas coupable ! Mais à partir d’aujourd’hui assume la pleine responsabilité de tes choix, de ta vie, de tes paroles, de tes actions, de ton corps, de ton évolution, de la façon dont tu accueilles et transformes ton passé, tes projets, tes idées. Tu es Responsable de ta réussite ! Tu es responsable de l’apprentissage incroyable que t’apportent tes « échecs, tes souffrances, ton histoire !

Là est le siège de ta puissance ! Que dirais-tu de l’incarner, l’assumer !?
Partage cette inspiration avec tes amis et toutes les personnes qui en ont besoin autour de toi. 

Avec tout mon Amour. 

Lyah 

Lyah

Après avoir totalement perdu la mémoire en 2013, j'ai appris à me connaître vraiment et pris le temps de me demander ce que je souhaite faire de ma vie. Aujourd'hui je vis au rythme de mes rêves, des messages de mon corps, mes intuitions et mes passions. La vie m'a offert une seconde chance, je la remercie en vivant pleinement chaque instant et en accueillant tout ce qu'elle m'offre pour évoluer.

Laissez un commentaire