Longtemps j’ai idéalisé le fait d’être un homme. Je souffrais tellement dans mon corps de femme, dans mon rôle de femme que je me suis dit : « Si j’étais un homme je serais plus forte, j’aurais plus d’énergie. Je ne serais pas aussi sensible. On me respecterait davantage. Je serais un roc ! Je pourrais faire ce que je veux quand je veux. Je pourrais faire pipi debout sans m’asseoir et n’importe où. Je n’aurais pas de règles et pourrais faire l’amour sans craindre une grossesse imprévue … Je pourrais admirer mon sexe, le toucher, même atteindre la jouissance avec beaucoup plus de facilité. » Cela peu paraître futile mais c’était important pour moi .

Bref pour moi l’homme c’était le symbole de plus de liberté, de force, de virilité, de simplicité, de leader.

Je m’étais laissée convaincre par tous les stéréotypes de la société. A cette époque, pas si lointaine que ça d’ailleurs, je pensais qu’il était mieux et beaucoup plus cool d’être un homme.

Mais en parlant avec plusieurs d’entre eux, qui pourtant vu de l’extérieur avaient tous ces critères que j’idéalisais, j’ai vite déchanté !

En réalité beaucoup d’hommes souffrent de ces mêmes stéréotypes que l’on idéalise bien trop souvent. Ce fardeau qu’ils ont du mal à porter et que l’on minimise inconsciemment ! Même si je sais que dans ma communauté il y a une majorité de femmes, à qui j’ai adressé un message hier, ce matin j’ai un message pour Toi si tu es un homme !

À toi qui n’oses pas exprimer ta vraie nature, ta sensibilité, de peur d’être hué !

À toi à qui l’on a depuis petit répété « Arrête de pleurer comme une fille, les garçons ne pleurent pas ! »

À toi qui t’empêchent de pleurer à cause de tout cela.

À toi qui a été violé, battu, humilié, agressé…

Toi qui ne sait plus qui tu es !

À toi que le syndrome de la virilité a bousillé !

Toi qui a mal sans se donner le droit de l’exprimer.

À toi qui cherche peut-être comment être un homme, un vrai !!!

A toi à qui on a fait du mal mais qui a honte de l’avouer pour ne pas se faire huer !

À toi qui est probablement perdu.

Toi que l’on stigmatise !

Toi qui fait un métier que les autres qualifie de féminin et que l’on juge par rapport à cela !

Toi dont on minimise la souffrance parce que tu es un homme.

Toi à qui l’on impose d’être fort, virile, sans émotions, parce que « C’est ça être un homme ! »

Toi qui a tellement tu tes souffrances que ton corps a fini par les somatiser ! 

Toi qui a peur que l’on ne t’aime pas si tu n’es pas tout le temps fort, que tu ne gonfles pas le torse !

Si tu en fais partie j’ai un message pour toi : TU N’ES PAS SEULE !

Toi aussi tu as le droit de choisir qui tu es !

Tu as le droit d’exprimer ta sensibilité, ta souffrance car sinon c’est elle qui finira par te bouffer à petit feu.

Tu es un homme même lorsque tu pleurs.

Tu es un homme même avec tes faiblesses.

Tu es un homme même si parfois tu as mal !

Car avant d’être un homme tu es humain.

Tu as le droit d’exprimer ta souffrance, tu as le droit d’être vulnérable !

Tu as le droit de vivre comme tu le souhaites !

Tu as le droit de sortir de ces cadres et de te construire en tant qu’homme peu importe la définition que tu en as !

Tu as le droit d’être un homme sans être un Don Juan !

Tu as toi aussi le pouvoir de tout changer.

Tu mérites d’être aimé, tu es aimé pour la personne que tu es !

Tu as le droit de déposer les armes de pleurer, de sortir du silence et de t’exprimer.

Tu as le pouvoir de réussir peu importe ton orientation professionnelle.

Fais le choix de te libérer, de te guérir de ces maux !

Fais le choix d’une autre voie.

Fais le choix de la vie ! Fais le choix de l’Amour de toi !

Je n’ai pas vécu de situations similaires en tant qu’homme, cependant j’ai connu, j’ai côtoyé, j’ai aimé des hommes brisés.

Je les ai vu et j’en vois encore se relever. Envoyer valser tous ces codes, tous ces clichés !

Prendre le temps d’accueillir, de guérir leur douleur.

L’écouter et entendre le message qu’elle leur transmet.

Je les vois renaître, transformer cette souffrance en trophée, en symbole de leur résurrection.

Je les vois sublimer leurs souffrances, leurs différences !

Je vois la lueur dans leur yeux briller lorsqu’ils sont enfin fiers d’être eux même !

Fiers de définir et d’incarner ce qu’est pour eux un homme.

Fiers de regarder en arrière et de se dire « Plus jamais ! Car désormais j’accueille la force, la faiblesse, les pleurs, les joies, la virilité avec sa part de vulnérabilité ! Je crée mes propres codes. Je suis l’homme que je décide d’être, avec mes valeurs ! »

Fiers d’être sorti du silence !

Fiers d’avoir avoué le mensonge dans lequel il vivait !

Ils ont fait le choix de se reconstruire en s’écoutant davantage et tu sais quoi ils ne se sont jamais senti autant qu’Homme qu’aujourd’hui.

Ils ne cherchent plus à dominer, à prouver par la force.

Ils ne cherchent plus à se prouver quoi que ce soit d’ailleurs. Ils sont tout simplement eux.

Toi aussi tu peux le faire ! 

Tu as le pouvoir ! Tu as cet puissance d’homme en toi.

Ce pouvoir passe par un choix !

À Toi de faire ce choix de vivre, de guérir, d’ÊTRE, de t’Aimer, t’Accepter, Assumer qui tu es et qui tu deviens !

Si tu penses que ce message peut ensoleiller la vie d’une ou plusieurs personnes de ton entourage, partage-le avec elles, avec eux… Même si tu n’es pas un homme, tu as peut-être un mari, des garçons ! Ils méritent de l’entendre, car nous sommes aussi les passeurs de relais pour la génération de demain ! Femme comme Homme nous avons le choix, nous avons le droit, nous sommes puissants en étant « nous-m’aime » !  

Avec tout mon amour.

Lyah

 

PS : Inscris-toi aux Mails Privés d’AmNé’Vie pour recevoir les les bonus, réductions, avant-premières exclusifs ! Ça se passe dans le formulaire en bas de la page ! 

Lyah

Après avoir totalement perdu la mémoire en 2013, j'ai appris à me connaître vraiment et pris le temps de me demander ce que je souhaite faire de ma vie. Aujourd'hui je vis au rythme de mes rêves, des messages de mon corps, mes intuitions et mes passions. La vie m'a offert une seconde chance, je la remercie en vivant pleinement chaque instant et en accueillant tout ce qu'elle m'offre pour évoluer.

Laissez un commentaire