Sais-tu que tes rêves sont porteurs de nombreux messages de ton inconscient ? Depuis quelques années, je les observe, les écoute, sans pour autant les analyser. Je laisse mon écriture et mon intuition me guider de temps à autre pour une meilleure compréhension. Celle-ci qui se fait bien souvent quelques semaines plus tard en relisant. Je te propose de partir dans l’exploration de l’un d’entre eux. Le dernier de 2019. En relisant mes inspirations à ce sujet je réalise qu’il complète merveilleusement bien la dynamique de ces dernier jours. C’est parti pour 4 épisodes d’écriture lumineuse et créative :

 

Si tu préfères m’écouter c’est par ICI !

Il est 5h, nous sommes le 19 Décembre 2019. 

Je n’arrive plus à dormir. Je viens de faire un rêve assez étrange, tout en étant merveilleux. Dans celui-ci, il y avait mon père et ma mère.  Ils étaient accompagnés de « la Moi d’aujourd’hui », ainsi qu’une version de Moi petite. Je devais avoir 4 ans. Nous étions dans un jardin. Le même que dans mes souvenirs de mon EMI (Expérience de Mort Imminente). Celui qui réapparaissait régulièrement dans mes rêves. Je réalise que cette petite fille était toujours présente . Au début, je pensais que c’était ma fille. Celle que j’avais perdue, ou peut-être une que j’aurais un jour ! , elle se tient à mes côtés. Elle me sourit. Nous sourions tous. 

J’ai désormais conscience que cette petite fille … c’est moi ! 

De même, j’aperçois la même balançoire. Cette fois personne n’y est assis. Nous nous tenons de part et d’autre par binôme. Nous nous faisons face. Les enfants – Mini-moi et  Moi- face aux parents. 
La Moi petite se tient devant mon père souriante, avec un petit air espiègle.  Quant à la Moi d’aujourd’hui elle souris timidement à ma mère. Elle a l’air plus « sage, introvertie ».
Chacun de mes parents a en main un cadeau. Debout dans cet endroit toujours aussi intemporel, nous sommes tous habillés de blanc. Les 2 « Moi » portent la même couronne de fleurs. C’est étrange et agréable comme sensation. Une impression que plus rien n’existe. Que tout est amour autour de nous. Que tout prend sa place. Un peu comme si nous étions en nous et à la fois partout, ne faisant qu’un avec le Grand Tout. 

C’est alors qu’une autre femme s’approche.

Elle semble sortir de la lumière. Une lumière éblouissante qui entoure ce jardin. Pendant longtemps je me suis demandée s’il s’agissait du jardin d’Eden, tant son mysticisme aux allures sacrées me frappait. Je gardais toujours cette sensation que j’avais fait un bon dans l’espace-temps lorsque j’y revenais.

Tantôt mon défunt grand-père Victor, m’y apparaissait. C’est d’ailleurs son anniversaire aujourd’hui. Belle synchronicité n’est-ce pas ! Tantôt mon défunt meilleur ami Grégory. Tous deux me délivraient des messages. Que je ne comprenais pas toujours. À l’exemple du jour de l’EMI où Grégory m’avait regardée paisible. Il avait pris ma main en me disant : « Cette fois c’est soit ça passe ou ça casse ». Je m’étais alors réveillée sans aucun souvenir. Ce n’est qu’en voyant une photo de lui les semaines suivantes que j’ai su qui il était. 
Tu comprends donc en quoi ce fameux jardin lumineux que je décrirais comme céleste, n’est en rien anodin. J’y ai vécu de nombreuses évolutions. On m’y a délivrée de nombreux messages qui, avec le recul, étaient toujours annonciateurs de grands changements, d’évolution.  

Cependant là, il s’agissait de mes parents

Qui eux sont toujours vivants…Je tiens ma « Mini-moi » par la main. L’autre femme approche. Sa silhouette se dessine. Elle a un voile sur la tête. Elle se met sur le côté, au milieu de nos deux binômes. Mes parents sont à sa gauche et les deux versions de moi à sa droite. Nous sourions. Personne ne semble inquiet, ni même impressionné par la venue de cette femme. Elle porte un voile blanc, presque transparent. Il nous empêche malgré tout de discerner son visage. Je ressens une énergie  de joie, d’Amour et de …Pardon émaner d’elle. Par sa seule présence, tout semble être … magnifié, sublimé. Une touche supplémentaire de magie dans cet environnement à la fois bucolique et féérique. Avec elle, une traînée de brume. Il ne fait ni froid, ni chaud, c’est étrange à définir ! Tout comme les couleurs dont je ne pourrais même pas nommer certaines. Toujours silencieux nous sommes là, dans l’instant présent…  

Sans un mot, celle qui a la posture d’une maîtresse de cérémonie, tend délicatement la main vers mes parents.

Comme pour leur donner le signal : C’EST MAINTENANT.  

Sans aucun mot, en gestes coordonnés, ma mère me tend un cadeau. Mon père fait de même avec mini-Moi. Une brise légère se lève dans le même temps. Avec elle une vague d’émotions innommables. J’ai eu la sensation qu’au-delà des simples paquets “nos parents” nous transmettait chacun une part importante de l’infini. Toujours de façon synchronisée.

Mini-moi et moi nous faisons à présent face. Nous sourions, telles des enfants, qui reçoivent leur cadeau le matin de Noël. Nous nous asseyons l’une face à l’autre en tailleur. Mes parents nous regardent, l’air sereins et heureux. La jeune femme aussi.  Nous ouvrons à ce moment d’un mouvement similaire nos mystérieux trésors.  

Aussitôt, une lumière vive s’en dégage.

Elle est presqu’aveuglante. Nous jetons un coup d’œil à la jeune femme, la maîtresse de cérémonie. Elle nous fait signe de la tête gracieusement. L’air de nous rassurer : vous pouvez y aller.  Nous plongeons toutes les deux la main dans la lumière. Nous en ressortons chacune un parchemin enroulé. Nous le développons et le lisons.

Sur le mien est écrit : Tu es extraordinaire, ta vie est extraordinaire, rappelle-t’en !  

Sur celui de ma mini-moi : LIBERTÉ, LIBÉRATRICE, LIBÉRATION.  

Nous nous regardons fixement.

C’est comme si nous comprenions, sans comprendre. À ce moment précis, mes parents, la jeune fille, rejoints par deux hommes voilés également, s’approchent et forment un cercle autour de nous. Soudain tout s’éclaire ! Les voiles tombent.

Cette jeune femme en réalité … il s’agit d’une autre version de moi. Celle-ci est plus assurée, plus sereine. Les deux hommes ne sont autres que papy et Grégory, mes deux anges. Ils sourient et nous transmettent un message sans parole, sans mots, sans sons… 

Brusquement, je me réveille presqu’en sursaut. Je murmure un mot avant de me jeter sur mon ordinateur : INFINI…  

L’aventure est bien loin de se terminer là!  Je t’invite à retrouver le prochain épisode de la série pour découvrir tout ce que ce rêve à pu susciter comme inspiration. Comment il a fait partie des signes divins qui m’ont aidé à mieux comprendre l’étape que j’étais en train de traverser. Le chapitre qui était en train de se clôturer. De même que le tome que je m’apprêtais à entamer.  

Lyah

Après avoir totalement perdu la mémoire en 2013, j'ai appris à me connaître vraiment et pris le temps de me demander ce que je souhaite faire de ma vie. Aujourd'hui je vis au rythme de mes rêves, des messages de mon corps, mes intuitions et mes passions. La vie m'a offert une seconde chance, je la remercie en vivant pleinement chaque instant et en accueillant tout ce qu'elle m'offre pour évoluer.

Laissez un commentaire