Nous sommes à l’avant dernier jour de l’année lorsque j’écris ces lignes et tu sais quoi, j’ai la pêche ! Probablement parce que ma phase menstruelle est en train de s’achever et que ma phase dynamique pointe le bout de son nez. Oui, je prends de l’élan comme dirait Gaëlle BALDASSARI et mes projets aussi. Tout ce qui a maturé durant plusieurs semaines dans mon esprit créatif est en train de s’organiser, de prendre forme et de passer au stade supérieur.  

Retrouve le podcast de cette inspiration par ICI. 

L’année 2019 a été bouleversante voire douloureuse et en même temps tellement libératrice que je suis fière et reconnaissante de l’avoir vécue ainsi.

Elle m’a amenée à briser des chaînes inconscientes qui me retenaient dans des schémas d’auto-sabotage inconscients.

Pour 2020, je suis fière d’être une femme lumineuse et parfaitement imparfaite qui s’accueille et s’accepte. Un pas de plus vers la Liberté et l’Apogée en 2020 !  

Je pourrais en citer pleins d’autres, tant 2019 a été riche. Mais ce chapitre ou plutôt ce tome se referme, alors, je remercie cette année écoulée avec beaucoup de joie. Une fois de plus, elle m’aura permise de grandir et me rapprocher de qui je suis dans mon entièreté. Avec cette nouvelle décennie qui commence je m’offre le Luxe de la liberté. Ma mission de vie y est liée et je décide de l’incarner pleinement.  

Une nouvelle année a débuté. 2020, année miroir qui nous met donc face à “nous-m’aime”. Une année dont le chiffre est le 4. Elle sera “challengeante”, il sera important de retrousser nos manches et d’y aller franchement. Que dirais-tu d’en faire celle de ton apogée ? Celle où tu t’autorises à te sentir libre ! Celle où tu décides de cesser de priver le monde de ta lumière ?  

Quelles sont les principales leçons de 2019 (J’ai presqu’envie de dire de ces précédentes années )?

  1. Tout ce que je pense, tout ce que j’écris, tout ce que je dis, je le crée. En ce sens, je le savais déjà mais j’ai conscientisé une autre profondeur de la puissance de cet enseignement
  2. Les relations que j’attire sont un miroir puissant pour m’indiquer ce qu’il y a déjà au fond de moi. Ces parties de moi que j’ai à libérer ou peut-être à assumer, à révéler, pour me rapprocher davantage de qui je suis. Ils sont un aimant pour le puzzle que je suis. Tout ce que je remarque en l’autre, tout ce qu’il provoque chez moi existe en moi, le bon comme le mauvais. Ces relations miroirs ont été les déclencheurs de processus incroyables qui ont répondu à mon intention principale pour l’année 2019 : M’aimer pleinement, vraiment dans mon entièreté et assumer qui je suis, mon histoire. 
  3. Pour y parvenir, j’ai dû admettre que je détestais des parts de moi, pour ensuite apprendre à les aimer. J’ai recouvré toutes les parties de « moi-m’aime » grâce à un choc émotionnel ! Je les ai accueillies, pleurées pour mieux les accepter, les kiffer. Je me suis mariée avec moi-même le jour de mon anniversaire. Une symbolique de cette étape importante. J’ai décidé de me dire Oui et de dire OUI à la vie devant mes proches. De me tenir la main pour le meilleur et pour le pire.  
  4. Ce que j’ai à « travailler » et à incarner c’est la liberté. Liberté d’être, de devenir, de vivre, de me faire plaisir, de m’exprimer, de jouir, de m’exprimer… 
  5. J’ai pris le temps de me respecter et d’assumer toutes mes bizarreries, mes modes de fonctionnements peu conventionnels. Ma multi potentialité et mon hyper créativité, longtemps assimilés à de l’instabilité, sont ainsi devenues de grandes forces. J’ai cessé de me comparer à d’autres, à mes amis car j’ai conscientisé la puissance de ma singularité. Je suis hypersensible, une touche à tout, créative, intuitive. J’aime la nouveauté. Et c’est ce qui fait de moi celle que je suis. 
     
  6. Je me suis réappropriée mon histoire et en ai fait ma force. Une fois de plus, les calomnies, mensonges à mon sujet ont eu l’effet d’électrochocs.  Ils m’ont aidée à cesser de me voir comme un boulet. Après qu’une fois de plus je me sois laissée atteindre. Oui, c’était la face cachée de l’Iceberg. Je ne l’avouais qu’à demi-mot mais une part de moi avait honte, se sentait faible et refusait d’admettre qu’elle avait été malade, avait perdu la mémoire par peur d’être considérée comme une moins que rien. Tant d’énergie usée à vouloir paraître « normale » malgré moi. Que je m’éloignais de ma lumière. Voilà l’écho que ces situations avaient trouvé en moi.  Aujourd’hui, la vie m’a amenée à assumer que j’avais une histoire de vie atypique, chaotique mais extraordinaire. C’est devenu ma force bien plus que des titres et des certifications après lesquelles je courais pour avoir un sentiment de légitimité de faire ce que je fais : inspirer, accompagner, faciliter, catalyser. C’était un leurre.  Mon histoire, mes expériences justement très « bizarres », presqu’irréelles selon certains, m’ont permises d’être la femme que je suis et que je deviens.
  7. Mes orgasmes, mon périnée, mon énergie sexuelle sont le siège de ma puissance et de ma créativité. Cela faisait déjà un moment que je m’attelais à guérir cette partie de moi-même. Cette année, il s’agissait plutôt de libérer et d’assumer mon énergie sexuelle.  C’est au détour d’une expérience sexuelle atypique, inattendue que j’en ai pris conscience. Renouer avec mon feu sacré a pris tout son sens. Un sentiment de complétude inexplicable.  Une étape fort inspirante et déterminante qui profite même inconsciemment aux femmes que j’ai la joie d’accompagner dans ce domaine. 
  8. Plus tu es à l’aise, au clair avec qui tu es, ton histoire, plus tu acceptes ta vulnérabilité et plus tu reprends ton pouvoir. Ainsi, peu importe les attaques, ou les paroles des autres. Tu restes maître.sse de ta vie. Même lorsqu’il t’arrive de flancher. 
  9. Les expériences que la vie t’amène à vivre sont proportionnelles à ce que tu souhaites réaliser. Tu auras l’impression de revivre certaines plusieurs fois mais si tu remarques bien la profondeur et l’apprentissage ne seront pas de la même portée. Exactement comme lorsque tu relis un livre plusieurs fois et que ta compréhension évolue. Il n’y a pas de réussite sans échec. Mais l’échec, voire même la réussite sont illusoires, nous vivons simplement des expériences qui nous permettent d’évoluer. Plus tu rêves grand, plus les expériences seront à la hauteur de tes ambitions. 
  10. La vie est un apprentissage, je n’ai pas à tout savoir, toi non plus d’ailleurs. La meilleure des forces c’est d’être justement conscient.e de tes limites et de t’autoriser à évoluer. 
  11. Nous avons bien plus peur de notre lumière que de nos ténèbres. Combien de fois, me suis-je surprise à jouer les ignorantes, à rabaisser mes ambitions, de peur d’être « trop ci… » et « pas assez cela… » ? Combien de fois je me suis tue pour me fondre dans la masse, ne pas faire de vague ? Je suis sûre que tu connais ce genre de situation. Certains diront que ça s’appelle la modestie. Moi, je l’assimile plus à l’hypocrisie désormais. Ma vérité mérite d’être entendue, de même que la tienne. Car dans le cas contraire, nous attirons justement des relations et situations qui ne nous correspondent pas vraiment.  

Lyah

Après avoir totalement perdu la mémoire en 2013, j'ai appris à me connaître vraiment et pris le temps de me demander ce que je souhaite faire de ma vie. Aujourd'hui je vis au rythme de mes rêves, des messages de mon corps, mes intuitions et mes passions. La vie m'a offert une seconde chance, je la remercie en vivant pleinement chaque instant et en accueillant tout ce qu'elle m'offre pour évoluer.

Laissez un commentaire