Aujourd’hui, je partage avec toi une inspiration qui date du 17 Décembre, alors que j’étais en plein dans ma phase créative, prémenstruelle. Je savais que je le partagerais au bon moment. Après avoir fait le bilan de mon année, relu ce que j’écrivais l’année dernière dans la même période, il m’apparaît comme une belle réponse, une manifestation, une illustration de ce que je souhaitais vivre, comprendre, réaliser en 2019. En tout cas, un bel aperçu de l’évolution, de la femme que je me suis autorisée à DEVENIR au-delà de l’Être. C’est un indice pour la suite. Restes-y attentif ! 

 

Pour la version podcast c’est par ICI. 

Il est à peine 6h lorsque j’ouvre les yeux. Les mots de Lahyan résonnent encore. Ils m’apparaissent comme un message, une réponse à des interrogations que j’ai depuis quelque temps…

« Tu es une enseignante-électricienne-magicienne avec une cape de super-heros » parce que tu rallumes la lumière dans la tête, dans le cœur et dans les yeux des gens. Tu remets le courant quand ils le débranchent ! Et tu leur apprends à le remettre tout seul pour les prochaines fois. Et tu fais tout ça avec une cape parce que tu aimes aider ceux qui en ont besoin. »

Depuis quelques jours, je recommençais à m’interroger sur la meilleure façon de me présenter professionnellement.

L’étiquette de coach et formatrice ne faisant pas trop écho en moi. Je ne m’y reconnais pas, c’est trop « enfermant » et non représentatif de ce que je fais réellement, de qui je suis.
En août dernier avec mon amie Pascale nous avions fait un brainstorming à ce sujet.

Le résultat : Alchimiste de vie

C’est ce qui venait depuis un moment, lorsque j’écoutais mon intuition. Ce qui m’anime c’est de catalyser, inspirer les transformations, voire transmutations intérieures des personnes que j’accompagnent – ou non d’ailleurs car j’ai enfin compris que c’est naturel chez moi, je le fais même sans m’en rendre compte –. Les aider à raviver leur étincelle de vie. Celle qui leur permet de recouvrer l’essence et la puissance de qui elles sont. S’aimer, s’accepter, s’assumer et co-créer leur vie plus en conscience et ainsi réaliser leur rêve.

Pourquoi Alchimiste ?

Parce qu’ils arrivent à changer n’importe quel métal en or. Et surtout parce que c’est ce livre qui m’a ouvert la voie au début de ce voyage vers moi-même. Il m’avait été conseillé par Isabelle, ma naturopathe à l’époque. Je n’avais aucune notion sur les rêves, les synchronicités… J’avais simplement retenu que le berger avait appris à écouter son intuition, suivre les signes et était parvenu à vivre sa destinée, d’une façon complètement improbable. J’ai donc décidé de le relire ou du moins de l’écouter cette fois, en octobre dernier. Son impact et sa compréhension n’en ont été que plus profonds.

J’ai mieux compris pourquoi ce terme d’alchimiste résonne en moi aussi fort.

La première fois que je l’ai lu, j’étais clairement à la place du berger. J’avais un but : comprendre qui j’étais au-delà des souvenirs perdus. Je ne me doutais pas que j’entreprenais là un voyage exceptionnel qui allait changer non seulement ma vie, mais toute ma vision du monde, et des personnes qui m’entourent.

À cet instant, après avoir vécu cette odyssée, qui continue mais d’une autre façon, me voilà dans le rôle de l’Alchimiste.

Une femme qui se sert de son propre parcours et des signes de la vie pour inspirer et guider les personnes à retrouver leur propre trésor prendre conscience de leur boussole intérieure. Je leur apprends à repérer et interpréter les signes que la vie leur adresse afin de poursuivre leur chemin. À savourer le voyage au-delà de la destination, car là est le véritable trésor. Ce trésor que l’on convoite souvent à l’extérieur, il est là au fond de nous et nous permet de réaliser de grandes choses. Cette étincelle que l’on éteint inconsciemment lorsque l’on s’éloigne de qui on est, de nos plaisirs, nos valeurs, et nos rêves.

Mais… pourtant, il y avait un hic

, je n’étais pas sûr qu’en me présentant comme une alchimiste ces personnes comprennent de quoi je parle. Alors j’ai décidé de me détacher du titre, et de dire davantage ce que je fais. Pour autant j’aime la créativité, je ne voulais pas de simples phrases, mais une façon poétique et efficace de le communiquer.

C’est au moment où je lance mon programme PUISSANCE 4 d’une façon totalement spontanée,

que mon fils m’offre ce si beau cadeau. Alors même que je demandais à l’univers et mes anges de m’aider à y voir plus clair. Il n’y a pas de doutes, c’est une synchronicité.Un message de l’univers, un hasard porteur de sens, pour simplement me dire : « Pourquoi faire compliqué alors que c’est si simple ! Ce n’est pas le titre qui compte mais ce que je fais, comment je l’incarne, chaque personne le visualisera à sa façon. »

Ce premier lancement m’a amené à lâcher le perfectionnisme

Alors que la petite voix « chieuse » dans ma tête ne cessait d’essayer de me faire douter, j’ai préféré écouter ma motivation profonde : transmettre un outil que j’ai mis au point grâce à des pratiques que j’affectionne et qui m’ont aidé à ranimer ma propre étincelle en suivant progressivement ma voie.

Soit à l’écoute de ta petite voix intérieure, des signes de la vie,

ils peuvent prendre différentes formes, en général celle où tu seras plus réceptive : un livre, tes enfants, des heures miroir, une plume sur ton passage, les paroles d’une chanson…

Si tu souhaites apprendre tout en commençant à co-créer consciemment, il te reste quelques heures pour rejoindre la team du programme PUISSANCE 4 en profitant de mon offre réservée aux lecteurs d’AmNé’Vie.

Lyah

Après avoir totalement perdu la mémoire en 2013, j'ai appris à me connaître vraiment et pris le temps de me demander ce que je souhaite faire de ma vie. Aujourd'hui je vis au rythme de mes rêves, des messages de mon corps, mes intuitions et mes passions. La vie m'a offert une seconde chance, je la remercie en vivant pleinement chaque instant et en accueillant tout ce qu'elle m'offre pour évoluer.

2 commentaires

  • Adelaïde dit :

    Bonjour,

    Je me cherche énormément depuis des années et encore davantages ces temps ci.
    Quand je lis vos mots, vos phrases, je me retrouve dans votre parcours de recherche de vous-même.
    Je me cherche, ne sais pas vrai écouter mes intuitions et me rends comptes que quand je ne les suis pas , il m’arrive de bonnes choses. Je veux désormais apprendre à me connaitre, à voir les signes que m’offre la vie. Pourriez vous me conseiller? Elodie

    • Lyah dit :

      Bonjour Elodie,

      Merci de ton message. Le cheminement vers toi même peut se faire de différentes façons et demande surtout de la patience. D’ailleurs le simple fait d’avoir lu ce post peut-être un signe que t’offre la vie pour te motiver et te montrer que tu n’es pas seule. Qu’il existe des solutions. Alors je te souhaite la bienvenue. Je suis sûre que tu trouveras de merveilleuses inspirations déjà dans nos différents articles. Si tu souhaites poser une question plus personnelle et précise, je t’invite à envoyer un mail à hello@amnevie.com. Nous y répondrons avec plaisir. Mon conseil surtout en cette fin d’année, c’est de prendre le temps de te « pauser », prendre le recul nécessaire, pour te retrouver avec toi-même. le silence et la solitude ont été de véritables révélateurs dans mon cas et pour d’autres. Me faire accompagner également à certains moments. Cela a rendu certains passages plus fluides avec une meilleure compréhension des évènements et de moi-même.

Laissez un commentaire