Voilà ce que beaucoup pensent ! Ils se moquent ! Sans prendre toute la dimension symbolique, sacré, énergétique de cet acte ! Et ils en ont le droit !
Mais toi fais-tu partie de ceux qui ont choisi un autre prénom pour symboliser une Renaissance, une étape supplémentaire dans leur vie ?

Je te pose la question car en mai 2014, j’ai décidé de symboliser mon Re-Birth (renaissance) par un changement de prénom instinctif.

Le fruit d’une canalisation, d’une expérience hors du commun, où tout mon Être a dit STOP ! Ce jour-là j’ai choisi la vie ok, mais je me suis engagée à choisir la vie en étant MOI.
Ce jour-là je me suis autorisée à  « n’ÊTRE » (naître) ! Neuf mois après avoir pris la décision de guérir autrement. Et un an après l’élément déclencheur : Mon Amnésie. Waww, je réalise encore une fois la puissance des dates ! 

À l’époque je ne me rendais pas compte de l’immensité de la puissance de cet acte dans ma vie !

Ni même de ce que je m’apprêtais à « dé-couvrir ». Ne va pas croire que cela a été simple. On s’est moqué de moi, on ma critiqué, certains ont même pris cela pour un caprice, une futilité. Alors qu’au fond de moi, c’était vital ! Mais nous ne vivions pas la même chose, donc je ne pouvais pas non plus leur demander de tout comprendre. 

Comme un bébé, j’ai été « reconnue », baptisée officiellement en 2017.

Ce prénom bien avant d’avoir été « officialisé » a été inconsciemment le meilleur moyen de donner vie à cette odyssée envers moi-même. Faire la différence entre la personne que j’étais et celle que je suis devenue. Ou du moins celle que je pensais être et celle que j’étais vraiment mais qui c’était endormie.

Pendant longtemps j’ai formellement rejeté le côté Yasmine en moi.

C’est inexplicable, je ressentais tantôt de la colère puis de la tristesse en entendant ce prénom qui me hérissait tous les poils de mon corps.
Il me rappelait la souffrance, la perte, le manque, la frustration de ne plus savoir qui on est ! La maladie, la victime de la vie.
Je la prenais pour une lâche qui a abandonné sa vie, ses enfants, sa famille, son mari. Comme si elle s’était volontairement « suicidée psychologiquement » en effaçant tout. Oui j’étais en colère contre elle. Oui elle, que je ne considérait pas comme faisant partie de moi. J’étais en colère parce qu’elle m’avait refilé tout ça, sans mode d’emploi, sans rien pour m’aider à y voir plus claire. Et puis soyons honnête, je ne comprenais pas tous ces choix. Elle qui m’avait moi aussi abandonnée ! Il m’a fallu un moment avant de me l’avouer. 

Mais pourtant, plus j’en apprenais sur moi, Lyah, plus je « dé-couvrais » qui je suis, et plus j’entendais mes proches, mes parents, ma famille, parfois même des amis « d’enfance », me témoigner : « Mais en fait, quand tu étais petite c’est ce que tu voulais faire. Tu n’as jamais fait comme les autres. J’ai l’impression de te revoir plus jeune, petite avec tes rêves d’enfants. »

En osant apprendre à me connaître, j’ai compris une chose : Lyah c’est la version originale de Yasmine !

Celle qui ne s’est pas laissée détourner de qui elle est !

La version Warrior de Yasmine qui même si ça ne plaît pas, ose quand même s’affirmer et faire les choses à sa façon, comme ça vibre pour Elle. Soyons claire ce n’est pas toujours évident.
Prendre conscience de cela m’a aidé à faire la paix avec Yasmine. A accepté qu’elle avait fait de son mieux. Qu’elle fait toujours partie de moi. Que nous sommes les deux faces d’une seule et même personne.
Yasmine est celle que je pensais être alors que Lyah m’a permis de « re-couvrer » celle que je suis vraiment. Je continue de la « dé-couvrir » encore chaque jour un peu plus. En somme qu’Elle e(s)t Moi ! C’est ainsi que le titre de mon livre m’est apparu comme une évidence.

Chaque épreuve que j’ai vécu m’a aidé à en prendre conscience, à arriver à ce résultat. Merci la Vie. C’est comme cela que j’apprends. Mon profil 1/3 en Human Design ne fait que le confirmer. 

M’appeler Lyah symbolise ce Re-Birth vécu en 2014.

Lyah représente cet engagement prit envers moi même de choisir la vie, l’Amour, la Joie, ma singularité, Moi ! Quoiqu’il se passe, accueillir mes différences, les sublimer.

Me marier avec moi-même en 2019, a été un symbole de complétude entre Lyah et Yasmine.

Je me suis pardonnée, j’ai accepté d’être complète en intégrant ma vulnérabilité et mes faiblesses, mes parts sombres et celles plus lumineuses.

Une magnifique photo du jour de mon anniversaire et de mon mariage avec moi-même. 

Lorsque j’ai exploré mon profil Human Design, non seulement ce que je venais de comprendre sur moi-même a été confirmé, mais c’est toute mon histoire, même mes problèmes de santé qui ont pris un sens encore plus large.

De même, la colère que je ressentais vis-à-vis de Yasmine a pris tout son sens. Inconsciemment elle représentait le « Non ce n’est pas vraiment Moi » ! Et oui, je suis Manifestor. L’émotion qui m’aide à réaliser que je ne suis pas « Moi » mais plutôt dans une dynamique guidée par l’extérieur, le Non-Moi, c’est la colère. Tellement de chose ont pris du sens depuis.

J’ai appris que le créateur du Human Design avait changé de prénom lorsque sa vie a basculé et qu’il s’est remis sur la voie de son Lui authentique. Ra Uru Hu s’appelait à l’origine Alan Krakower et était Canadien. (Oui encore le Canada !)

Depuis j’ai rencontré plusieurs personnes qui ont fait cette démarche de changement de prénom (officielle ou officieuse), dans leur quête d’elle-même.

La dernière en date est une lumineuse femme de la communauté d’Amnévie. Elle m’a confié que j’étais la première à ne pas me moquer d’elle lorsqu’elle explique sa démarche. Comment le pourrais-je ?

Mais tu te retrouves dans le même cas, rappelle-toi tu as le choix et le droit de symboliser ta Renaissance, ou quoique ce soit d’autre comme tu le souhaites.

D’ailleurs si tu as envie de commencer cette aventure avec le Human Design, les inscription pour mon nouveau Programme « Aimes-toi en HD » commence demain, avec un bonus exclusifs pour les abonnés des Mails privés Amnévie.  Reste connecté.e et inscris-toi en bas de la page si ce n’est pas encore fait !

En  attendant voilà un petit exercice que j’ai préparé avec beaucoup de Love pour toi.

Avec un océan de Love.

Sublimement.

Lyah

Après avoir totalement perdu la mémoire en 2013, j'ai appris à me connaître vraiment et pris le temps de me demander ce que je souhaite faire de ma vie. Aujourd'hui je vis au rythme de mes rêves, des messages de mon corps, mes intuitions et mes passions. La vie m'a offert une seconde chance, je la remercie en vivant pleinement chaque instant et en accueillant tout ce qu'elle m'offre pour évoluer.

Laissez un commentaire